top of page

Critique du livre "Au delà du Bitcoin" de Jean-Paul Delahaye

Il y a les tests de personnalités, et puis il y a le test que je nommerais "test Jean-Paul Delahaye". Cela consiste a tester sa "foi" dans Bitcoin, en lisant son livre "Au delà du Bitcoin". Jean-Paul Delahaye déconstruit bitcoin pour en faire un artéfact nuisible. Je ne vais pas être de mauvaise foi, c'est plutôt un bon livre. Il instille utilement et sans compromission le doute.


Jean-Paul Delahaye fait parti de ceux qui pensent que la révolution ce sont les "blockchains", tandis que les maximalistes bitcoin pensent que la révolution c'est Bitcoin. Je dirais que Bitcoin est un projet révolutionnaire dans le sens politique, et que la propriété numérique est un concept révolutionnaire dans le sens scientifique.


Est-ce que je crois toujours en bitcoin malgré la lecture de ce livre qui prophétise Bitcoin comme le futur Minitel ?


Bitcoin est peu performant, et cela peu dépasser l'entendement pour les adeptes du scientisme. Bitcoin n'est pas dans une quête de course à la performance. Bitcoin est dans une quête d'aspiration de la valeur subjective du monde. Bitcoin doit véhiculer de la confiance morale à travers un système spontané.


Le bitcoin est la conjugaison du meilleur de l'Or, et des monnaies fiduciaires. Le bitcoin est très imparfait, mais s'il est juste 10x meilleur, cela pourrait être suffisant.


Jean-Paul Delahaye ne semble pas accepter cette part d'irrationnalité de la sociologie de la monnaie. Les individus s'en fichent de savoir si une attaque des primitives est possible. Les individus désireront juste mettre leur épargne à l'abri de l'inflation, et du risque systémique du constructivisme de la monnaie-dette.


Quant au PROOF OF WORK, qui est la critique principale de ce livre, Jean-Paul Delahaye a complètement occulté l'ETHIQUE DE LA PRODUCTION MONETAIRE.


Je sais que c'est un sujet qui n'est plus du tout pris au sérieux dans les courants de pensées politico-économiques dominants tels que le néoclassicisme, ou le (post ou néo)-keynésianisme. En revanche, c'est un principe moral fondamental pour l'école autrichienne.


Comme la neutralité monétaire, la neutralité scientifique est à mon avis une chimère. Jean-Paul Delahaye, le créditisme a été un catalyseur du dérèglement climatique, de l'accroissement des inégalités, et des crises, par conséquent, soutenir le projet bitcoin même si on le trouve techniquement imparfait, ou même utopique, ne peut-il pas devenir une certaine forme de rébellion civile pacifique utile à la société ?


Le soubassement intellectuel de ce livre est peut-être moins scientifique que politique, car ce sont 2 visions du monde : le Voltairianisme vs le Rousseauisme. Le libéralisme vs le socialisme. Le droit naturel vs le droit positif. Les monnaies naturelles vs les monnaies souveraines.


Comment faites-vous Jean-Paul Delahaye pour distribuer éthiquement les encaisses nominales d'une blockchain à visée monétaire, dans sa phase d'amorçage, sans Proof of Work, et donc sans entrepreneur et concurrence ?

Commenti


bottom of page