top of page

Isaac Newton, Maître de la monnaie bitcoin

J'aime à penser que le bitcoin n'est pas qu'une froide et méticuleuse conception monétaire, cryptographique et mathématique, et que derrière certains paramètres se cache des choses plus poétiques ou du moins plus symboliques.


Beaucoup de théories circulent sur les raisons du pourquoi des 21 millions d'unités. Beaucoup sont très (trop ?) cartésiennes. Une des plus simples dans ce style, c'est que 21 est la somme des faces d'un dé par exemple (1+2+3+4+5+6).


J'ai une autre théorie sur la question.

Je ne crois pas me rappeler l'avoir déjà lu quelque part, en français ou en anglais.


Bien sûr, on ne saura sans doute jamais laquelle est la bonne, et dans l'absolu ce n'est pas si important, c'est vrai.


Pour bitcoin, la seule réelle importance c'était d'avoir une limite dans le nombre d'unités.


Mais alors pourquoi 21 millions et pas 10, 30, 50 ou 100 millions de bitcoins ?


Plus le champ des possibles est vaste, plus le choix est difficile.


Parmi le ou les créateurs de bitcoin, en plus d'un grand cryptographe, d'un développeur, d'un fervent défenseur de la liberté et donc d'une économie ouverte, il y avait à n'en pas douter un grand connaisseur de l'histoire de la monnaie.


Le bitcoin est la première pièce d'Or frappée numériquement en quelque sorte.


Pour moi, la jolie histoire que j'aime croire, c'est que twenty-one (21) évoque la décision du 21 Septembre 1717, de Sir Isaac Newton, alors directeur de la Royal Mint, de fixer la valeur de la guinée (pièce d'Or en Grande-Bretagne) à 21 shillings.


Il me semble que la guinée est la première pièce d'Or frappée mécaniquement.

En Grande-Bretagne en tout cas.


Ce qui est drôle, c'est que ces pièces de monnaies étaient à l'effigie du roi George I. Quand on sait que l'économiste américain (et cypherpunk) George Selgin est un fervent défenseur de la banque libre, la poésie touche du doigt le symbolique.


Bien sûr tout ça n'est qu'une histoire pour les grands enfants (que sont les bitcoiners), mais si on retient que c'est Isaac Newton qui a été l'instigateur du nombre d'unités de bitcoin, il faut admettre que accessoirement la décision de fixer à 21 millions le nombre de bitcoins, ne manque plus tellement de "gravité" (newtonienne).


C'est peut-être la plus belle reconnaissance de Satoshi Nakamoto au Master of the Royal Mint qui a été garant de la stabilité de la monnaie de la Grande-Bretagne de 1696 à 1727.


Isaac Newton, était reconnu comme un homme honnête et respecté qui tenait à sa réputation et qui s'indignait passionnément des réflexions sur son intégrité morale. Il ne fait aucun doute qu'il a fixé des normes élevées à une époque où la corruption sévissait.


Dans la période actuelle de tournant économique où la monnaie est (très) mal gérée par certaines banques centrales occidentales, c'est vraiment tout un symbole.



--- En Anglais ---


I like to think that bitcoin is not just a cold and meticulous monetary, cryptographic and mathematical design, and that behind some of the parameters there are more poetic or at least more symbolic things.


There are many theories about why there are 21 million units. Many of them are very (too?) Cartesian. One of the simplest in this style is that 21 is the sum of the faces of a die for example (1+2+3+4+5+6).


I have another theory about this.

I don't think I remember having read it somewhere, in French or in English.


Of course, we'll probably never know which one is the right one, and in the absolute sense it's not that important, right.


For Bitcoin, the only real importance was to have a limit on the number of units.


But then why 21 million and not 10, 30, 50 or 100 million bitcoins?


The wider the range of possibilities, the more difficult the choice.


Among the creator(s) of bitcoin, in addition to a great cryptographer, a developer, a fervent defender of freedom and therefore of an open economy, there was undoubtedly a great connoisseur of the history of money.


Bitcoin is the first digitally minted gold coin, so to speak.


For me, the pretty story I like to believe is that twenty-one (21) refers to the decision on September 21, 1717, by Sir Isaac Newton, then director of the Royal Mint, to set the value of the guinea (gold coin in Britain) at 21 shillings.


It seems to me that the guinea was the first mechanically minted gold coin.

In Great Britain anyway.


The funny thing is that these coins were bearing the effigy of King George I. When one knows that the American economist (and cypherpunk) George Selgin is a fervent defender of free banking, the poetry touches the symbolic.


Of course, all this is just a story for the big kids (that are the bitcoiners), but if we remember that it was Isaac Newton who was the instigator of the number of bitcoin units, we have to admit that the decision to set the number of bitcoins at 21 million is not so lacking in (Newtonian) "gravity" anymore.


This is perhaps Satoshi Nakamoto's greatest recognition of the Master of the Royal Mint, who was the guarantor of the stability of Britain's currency from 1696 to 1727.


Isaac Newton, was known as an honest and respected man who valued his reputation and was passionately indignant at reflections on his moral integrity. There is no doubt that he set high standards at a time when corruption was rampant.


In the current economic turnaround where money is (very) badly managed by some Western central banks, this is truly symbolic.

Comentarios


bottom of page