top of page

Si on est rationnel dans une économie irrationnelle, le bitcoin devient une mesure individuelle de sécurité et d'hygiène financière de base pour diminuer les impacts du risque critique d'une crise de surendettement de l'Occident.

Pour la première fois de notre histoire, nous avons une technologie pour décentraliser la monnaie, la rendre neutre, transparente, limitée, simple, auditable et surtout non manipulable par les Etats.

Le pouvoir monétaire est un très grand pouvoir, et nous sommes en droit de nous demander, s'il est éthique que ce pouvoir réside encore entre les mains d'un institution politique, alors que désormais il existe une institution sociale fonctionnelle.

Plus la déception montera vis à vis du système actuel, plus bitcoin gagnera de la valeur. Ce sont les administrateurs des monnaies comme l'euro et le dollar qui maintiennent indirectement en vie bitcoin.

Pour changer le Monde, il faut d'abord changer de récit. Le bitcoin participe à changer le récit monétaire dans le monde entier. L'idée d'un retour à une monnaie naturelle dure fait son petit bonhomme de chemin.

C'est vrai qu'un étalon-or ou un régime change-or n'a jamais empêché au pouvoir de manipuler la valeur de la monnaie. Bitcoin est un système monétaire et un système de paiement, il n'y a donc aucune raison de l'utiliser comme simple étalon.

La radicalité n'est pas à chercher du côté de bitcoin, mais bien dans la centralisation de nos démocraties, et au premier chef dans l'extrême centralisation de nos monnaies.

Dans le cadre d'une monnaie naturelle "phygitale", la pertinence du consensus Proof of Work ne doit pas être jugée exclusivement via une grille de lecture technique sinon on passe à côté de l'essentiel. Le rôle de l'entrepreneur dans ce type de consensus, est crucial pour l'éthique de la production monétaire.

Contrairement au consensus Proof of Stake qui ressemble à un système monétaire capitaliste, le consensus Proof of Work est profondément libéral. Rappelons que le capitalisme peut parfois devenir antilibéral (capitalisme de connivence et financier). Bitcoin sans Proof of Work ne serait plus vraiment Bitcoin car bitcoin ne serait plus vraiment une monnaie libre.

La force de bitcoin c'est qu'il repose sur une thèse économique solide, puisque les racines de l'école autrichienne datent du XVI ième siècle. Bitcoin n'a peut-être pas plusieurs millénaires comme l'Or, mais Bitcoin a déjà plusieurs siècles.

Bitcoin se veut le moins volatile possible dans son fonctionnement, afin d'offrir une stabilité à toute épreuve dans le Temps.

Je doute vraiment qu'à moyen terme ça soit possible de faire plus simple que bitcoin, mais qui l'eut cru que c'était possible de faire mieux que l'Or.

Avec la chaîne de transactions signées byzantine répliquée, la monnaie scripturale est devenue du jour au lendemain une technologie obsolescente.

Vous pourriez essayer de mélanger mille fois les ingrédients que vous pensez être ceux de la recette Bitcoin dans un tube à essai cryptomonnaie, vous n'obtiendrez jamais le même résultat.

Le bitcoin est de l'Or avec une meilleure vendabilité dans l'espace, ou de la monnaie fiat avec une meilleure vendabilité dans le temps. C'est la conjugaison du meilleur des deux mondes.

bottom of page